Un kit d’analyse pour mesurer la pollution de l’eau du robinet par les pesticides

Les pesticides ou produits phytosanitaires sont largement utilisés en agriculture.  Rappelons que 60 000 tonnes de pesticides sont utilisés chaque année. Cet usage massif d’insecticides, de fongicides et d’herbicides n’est pas sans conséquence sur la qualité de l’eau que nous consommons quotidiennement. Qu’en est-il de l’eau que vous consommez dans votre habitation ?

L’utilisation de quantités importantes de pesticides induit une dispersion de ces substances chimiques dangereuses dans notre environnement. Cette pratique contamine durablement les sols et les ressources naturelles en eau (eaux de surface et eaux souterraines). Selon le Ministère du Développement Durable, cette pollution de nos ressources en eau est aujourd’hui généralisée et environ 97% des eaux de surface contiennent au moins un pesticide. Ces ressources en eau sont utilisées pour la production d’eau destinée à la consommation humaine. Les traitements appliqués pour rendre l’eau naturelle potable ne sont pas en mesure de traiter la totalité des pollutions. En conséquence, la pollution de l’eau de consommation par les pesticides est aujourd’hui une réalité.

La pollution de l’eau de consommation est plus courante qu’on ne l’imagine. En effet plus de 5% de la population française n’a pas accès à une eau respectant les critères de qualité définis par l’Union Européenne et d’application en France. Le seuil de qualité est de 0,1 µg/L individuellement pour chaque pesticide et de 0,5 µg/L pour la somme de tous les pesticides recherchés.

Selon le Ministère des Affaires Sociales et de la Santé, en 2014, les principaux pesticides retrouvés dans l’eau de consommation sont principalement des herbicides comme l’atrazine (CAS 1912-24-9) et ses métabolites l’atrazine-déséthyl (CAS 6190-65-4) et l’atrazine-désisopropyl (CAS 1007-28-9), le métolachlor (CAS 51218-45-2), l’isoproturon (CAS 34123-59-6) et le chlortoluron (CAS 15545-48-9).

Ces molécules chimiques sont suspectés d’avoir des effets d’altération du système hormonal, ce sont des perturbateurs endocriniens. En raison de leurs effets sur l’organisme dès les très faibles doses, leur simple présence dans l’eau de consommation distribuée au robinet peut avoir un impact sur la santé. Malheureusement, la présence de pesticides en dessous du seuil de qualité de l’eau de consommation (0,1 µg/L) n’est pas toujours rapportée. En conséquence, il est difficile de savoir si l’eau distribuée au robinet peut être consommée sans risque pour la santé. Pour ces molécules avec des effets à faible dose, l’exposition des femmes enceintes et des jeunes enfants est critique, et la consommation d’une eau contaminée n’est pas recommandée.

Pour évaluer la qualité de l’eau de consommation et la pollution de l’eau distribuée au robinet, Kudzu Science a développé une gamme de kits d’analyse des pesticides dans l’eau. Ces kits d’analyse permettent de mesurer avec précision les pesticides présents et de contrôler la qualité de l’eau de distribution. Ils sont très simples d’emploi et ont été élaborés pour être utilisés sans compétence technique ou scientifique.