Un manque de données sur l’exposition des agriculteurs aux pesticides !


Le 17 Février 2014, l’Agence Nationale de SEcurité Sanitaire (ANSES) a publié un rapport contenant une synthèse bibliographique des publications scientifiques concernant l’exposition de la population agricole aux pesticides.

Cliquer ici pour consulter le rapport de l’ANSES

La conclusion principale de ce rapport est le nombre d’étude retenu est relativement faible et montrent clairement que les données disponibles ne sont pas suffisantes !

Ce constat est assez étonnant sachant que :

> Les pesticides sont des substances chimiques dangereuses (cancerigènes, neurotoxiques, reprotoxiques, perturbateurs endocrinien …)

> Environ 70 000 tonnes de produits phytosanitaires (essentiellement des herbicides, des insecticides et des fongicides) sont utilisées chaque année

> Les demandes de reconnaissances de maladies professionnelles explosent parmi la population des agriculteurs

> La France compte environ 500 000 agriculteurs

C’est pourquoi l’ANSES lance un appel à des contributions complémentaires pour améliorer les connaissances sur l’exposition des agriculteurs. Si vous disposez de « données scientifiques » répondant aux critères de sélection de cette veille bibliographique, vous pouvez les transmettre à l’ANSES.

La surveillance de l’exposition des agriculteurs aux pesticides doit être une priorité qui a jusqu’ici été mise de côté. Dans cet objectif, Kudzu Science a développé des kits d’analyse permettant de suivre l’exposition aux produits phytosanitaires par une analyse de cheveux.

Autres avantages des analyses de cheveux : Comme 3 cm de cheveux permettent d’évaluer une exposition moyenne sur 3 mois, seulement 4 prélèvements sont nécessaires pour suivre en continu l’exposition d’un agriculteur sur une année complète.

Enfin, cette méthode est bien moins coûteuse que des analyses de sang et d’urine (transport, conservation des échantillons et risques sanitaires liés à la manipulation des matrices biologiques …).