Logement incendié : Quelle est la qualité de l’air intérieur après les travaux ?


Les incendies sont malheureusement courants et détruisent une ou plusieurs pièces du bâtiment sinistré. Même après le nettoyage et les travaux, il peut subsister des odeurs de brûlé dans l’air intérieur de l’habitation. Quel est la qualité de l’air intérieur et quels sont les risques pour la santé ?

Un incendie domestique est toujours une expérience traumatisante avec généralement des dégâts importants au niveau du mobilier, des murs, du plafond et des sols … La combustion des matériaux lors de l’incendie a dégagé des fumées toxiques chargées de Composés Organiques Volatiles (COV) et de particules fines, très dangereuses pour la santé. Après l’incendie, il se dégage une très forte odeur de brûlé et certains COV sont caractéristiques de la combustion des matériaux.

Les principaux COV présents dans l’air intérieur après un incendie sont les BTEX, c’est-à-dire le benzène, le toluène, l’éthylbenzène et les xylènes. Ces composés chimiques sont des composés aromatiques très stables qui présentent un risque important pour la santé.

En effet, les BTEX sont des composés irritants pour les yeux et les voies respiratoires, par ailleurs :

> le benzène est une substance classée cancérigène avéré,

> le toluène est neurotoxique et altère les capacités de reproduction,

> l’éthylbenzène est une substance classée comme cancérigène possible et altère le développement embryonnaire.

En plus des COV, un incendie produit également des Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP). Les HAP sont des Composés Organiques Semi-Volatiles (COSV) et sont présent essentiellement sur les poussières. Ils deviennent volatiles lorsqu’ils sont chauffés. Ces composés chimiques sont classés cancérigènes et perturbateurs endocriniens.

Ainsi, si une odeur de brulé persiste après les travaux de rénovation, il s’agit probablement de ces composés chimiques dangereux. Pour savoir si une exposition quotidienne à ces odeurs présente un risque pour votre santé, vous devez tester la qualité votre air intérieur et rechercher spécifiquement les BTEX. Pour réaliser un diagnostic de la qualité de l’air intérieur, vous pouvez utiliser un kit d’analyse BTEX, un kit d’analyse COV ou un kit d’analyse COV PRO qui permettent de mesurer le benzène, le toluène, l’éthylbenzène et les xylènes : les BTEX.

Après un incendie, les travaux doivent être impérativement confiés à des professionnels de la décontamination après incendie.  En effet, les suies chargées de HAP sont présentes dans la pièce incendiée mais également dans les pièces adjacentes. Un regard d’expert est nécessaire pour évaluer l’ensemble des travaux à réaliser et établir les pièces nécessitant une décontamination. A l’issue de ces travaux, il convient de faire un bilan de la présence des HAP avec un kit Bilan HAP Poussière afin de s’assurer qu’il n’y a plus de risque pour la santé des occupants.