Alcool au volant : Les Suisses ont une longueur de cheveux d’avance


L’alcoolisme, la consommation régulière et excessive d’alcool peut conduire à des accidents de la route mortels. Des contrôles préventifs sont réalisés en permanence dans tous les pays. La Suisse n’échappe pas à cette règle et si lors de ces contrôles, des récidivistes de l’alcool au volant sont identifiés, ils se voient suspendre leur permis de conduire.

Outre les amendes, les automobilistes doivent aujourd’hui prouver la fin de leur dépendance pour récupérer leur permis de conduire. Pour évaluer scientifiquement qu’une personne n’a pas consommé d’alcool dans les mois précédant, une analyse de cheveux doit être effectuée pour une recherche de la quantité d’éthyl-glucuronide (EtG), un marqueur direct de la consommation d’alcool.

Les analyses de cheveux présentent de nombreux avantages car le prélèvement est non-invasif et qu’il permet de détecter l’absence de consommation sur une durée de plusieurs mois. En effet, comme les cheveux poussent en moyenne de 1 cm par mois et qu’ils fixent ce marqueur lors de leur croissance, une analyse des 3 premiers centimètres permet d’évaluer la consommation d’alcool sur une durée de 3 mois. Cette durée est suffisante pour démontrer la fin de sa dépendance à l’alcool. Il est possible d’effectuer une investigation sur les 6 premiers centimètres et donc de remonter à 6 mois.

La SOHT (Society Of Hair Testing) est parvenue à un consensus international concernant les valeurs des concentrations d’éthyl-glucuronide dans les cheveux permettant d’établir une consommation chronique excessive ou des problèmes sévères de consommation d’alcool. Ainsi, une concentration inférieure à 7 pg/mg de cheveux confirme l’abstinence et une concentration supérieure à 7 pg/mg de cheveux suggère fortement la consommation raisonnable d’alcool. Enfin, si la concentration d’EtG dépasse les 30 pg/mg, le résultat indique une consommation chronique excessive d’alcool.

Les analyses officielles coûtent plusieurs centaines de francs suisse (CHF) et il faut donc être certain de réussir son test capillaire. Il est aujourd’hui possible de réaliser soi-même un test indicatif pour 129€ avec des kits d’analyse de Home Testing proposés par des laboratoires indépendants comme Kudzu Science.