Les métaux lourds et leurs effets sur la santé

Des scandales de contaminations de l’eau aux expositions chroniques indétectées, en passant par des catastrophes exceptionnelles, les métaux lourds peuvent provoquer de sérieux problèmes de santé et sont rarement suspectés. D’où proviennent-ils ? Quels sont les dangers ? Comment se protéger des métaux lourds ? Nous allons répondre à toutes ces questions dans cet article.

Que sont « les métaux lourds » ?

Les métaux lourds, dorénavant appelés « Eléments Traces Métalliques » (abrégé ETM), sont un ensemble de composés ayant une grande masse volumique. Dans la liste des métaux lourds, on retrouve : l’antimoine, l’arsenic, le cadmium, le chrome, le cuivre, le plomb, le mercure, le nickel, le sélénium, le tellure, le thallium ou encore l’étain. On peut les retrouver sous plusieurs formes et dans de nombreuses applications.

D’où viennent-ils ?

Les métaux lourds peuvent se trouver dans leur forme métallique mais aussi comme ingrédient dans certains produits. Longtemps utilisé dans la composition de peintures, le plomb est aujourd’hui interdit. Souvenons-nous également de l’incendie récent de la cathédrale Notre-Dame à Paris, ayant libéré de grosses quantités de plomb dans l’atmosphère. Les alentours ont dû être décontaminés, notamment les logements et les écoles. Le plomb était utilisé dans la structure de l’édifice.

Notre Dame de Paris

Plus récemment, du cadmium a été retrouvé dans l’analyse de cheveux d’enfants dans la Vallée de l’Arve.

Les métaux lourds sont persistants dans la nature : ils se dégradent mal. La pollution des sols en pesticides, métaux lourds, autres polluants… a récemment été déclarée « très sous-estimée ». Rappelons que la production mondiale de nourriture dépend directement de la qualité des sols, et que nous continuons a y déverser des pesticides et des déchets en tous genre, en quantité massive, quotidiennement. Les pesticides peuvent d’ailleurs contenir des métaux lourds, ce qui participe doublement à la contamination des eaux et des sols.

Les ETM sont bioaccumulables. De ce fait, plus un animal est haut dans la chaîne alimentaire, plus il sera exposé aux métaux lourds (il stockera les métaux lourds de ses proies en les mangeant). L’homme, qui consomme de nombreux animaux en haut de chaîne, se retrouve particulièrement exposé aux ETM via la nourriture.

Ces métaux peuvent également se retrouver dans votre logement en se dégradant de matériaux et de décorations utilisés chez vous. Citons en exemple : des poutres en acier, des tuiles en zinc, des éléments en verre contenant du plomb, etc.

Certaines régions du monde sont bien plus exposées, là où l’extraction des métaux lourds est pratiquée, notamment pour la fabrication d’appareils électroniques et les bijoux. Ces extractions se font souvent dans des pays pauvres où les travailleurs ne disposent pas des protections nécessaires. Citons par exemple l’orpaillage, pour lequel du mercure est utilisé dans le but d’agglomérer les particules d’or. Ce mercure se retrouve inévitablement dans la nature.

La production de nourriture étant majoritairement industrielle aujourd’hui, il n’est pas rare de retrouver ces métaux lourds dans nos assiettes. C’est pourquoi un règlement au niveau européen a été mis en place, de sorte à contrôler les teneurs en métaux lourds dans les aliments. Il s’agit du règlement CE 1881/2006.

Quels sont les risques pour la santé ?

Les métaux sont présents naturellement dans le corps humain sous forme de traces. Ils sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme. Ainsi, nous possédons des traces de calcium, de potassium, de fer, zinc, magnésium …

En revanche, lorsqu’ils sont présents en trop fortes quantités, ils peuvent s’avérer toxiques ! Les symptômes sont nombreux et il est souvent difficile d’identifier une contamination aux métaux lourds. Voici quelques exemples :

  • Le cadmium dégrade le foie
  • Le plomb provoque le saturnisme, particulièrement grave chez l’enfant
  • Le mercure (et potentiellement l’aluminium) est neurotoxique
  • Certaines formes du chrome et du cuivre sont toxiques
  • Une exposition chronique aux ETM se manifeste souvent par de la fatigue, des maux de tête, des troubles du sommeil, des troubles de la concentration, des troubles psychiques et des troubles digestifs.
Maux de tête causés par une exposition aux métaux lourds
  • Les ETM semblent liés au développement de pathologies graves comme la sclérose en plaque, mais aussi de maladies neurodégénératives comme Alzheimer ou Parkinson.
  • Les ETM dégradent les voies respiratoires, le système digestif, et peuvent causer des insuffisances rénales.

Comment limiter son exposition aux métaux lourds ?

Préférez consommer vos fruits et vos légumes produits dans votre jardin, si vous en avez un, de sorte à contrôler les traitements que vous utiliserez. Sinon, privilégiez des aliments issus de l’agriculture biologique qui sont supposés être moins exposés aux polluants.

Limitez votre consommation en produits d’origine animale, qui sont les principales sources d’exposition aux métaux lourds dans l’alimentation (on parle souvent du mercure dans le poisson).

Le poisson contient du mercure

Les métaux lourds s’accumulent essentiellement dans la poussière de votre logement. Pensez à l’éliminer régulièrement avec votre aspirateur et un chiffon humide (pour épousseter les meubles).

Concernant la contamination de l’eau, il existe des carafes filtrantes et des filtres à placer directement sur le robinet pour capter les polluants.

Dans tous les cas, vous pouvez faire contrôler votre propre exposition en faisant analyser vos cheveux, ou faire analyser votre poussière pour vérifier la contamination de votre logement.

Kit d’analyse de cheveux – Métaux lourds