Capteurs de CO2 dans les écoles : Achat ou location ?


Les écoles sont de plus en plus poussées à mettre en place des capteurs de CO2 dans leurs salles de classe.

On vous expliquait déjà dans nos articles que la qualité de
l’air intérieur est aujourd’hui un véritable enjeu de santé
publique et en particulier pour nos jeunes. Depuis janvier
2018, il existe une obligation de surveillance de la qualité
de l’air intérieur dans les ERP d’accueil de l’enfance.
Les écoles sont de plus en plus poussées à mettre en
place des capteur de CO2 dans leur salle de Classe.
Depuis la rentrée en septembre dernier et l’arrivée de
nouveaux variants du COVID-19, le ministre de l’Éducation
Nationale a annoncé la mise en place d’un nouveau
protocole sanitaire dans les écoles. Il incite ainsi les
établissements à s’équiper avec des détecteurs de CO2
dans les salles de cours, mais aussi dans les lieux de
restauration pour évaluer le renouvellement de l’air
intérieur.

image capteur  CO2
Capteur  CO2 Kudzu Science

Les crèches, les écoles, les collèges, les lycées et
universités, sont des lieux qui accueillent un grand nombre
de personnes et sont donc propices à la transmission
des virus par voie aérienne. Le ministère de l’Éducation
Nationale a donc souhaité la mise en place de capteurs de
CO2 dans toutes les salles de classe.

Le CO2 impacte les capacités d’apprentissage

Le capteur de CO2 (dioxyde de carbone), est un outil de
mesure permettant de surveiller la qualité de l’air dans
les pièces. Il permet de savoir quand il est nécessaire
d’aérer une pièce pour renouveler l’air. Le Haut Comité de
Santé Publique (HCSP) recommande de ne pas dépasser le
seuil de 800 ppm (partie par million) de CO2 . Cet outil de
mesure devrait jouer un rôle important dans les salles de
classe, car un bon renouvellement de l’air intérieur
permet de limiter la propagation du COVID-19.
Par ailleurs, un taux de CO2 réduit permet également de
diminuer les effets du CO2 , comme les difficultés de
concentration, la diminution de la capacité de réflexion et
d’apprentissage et donc d’améliorer les performances des
élèves.

image qualité air intérieur

Cependant, le coût de financement de ces outils de
mesure rend les élus assez réticents. En effet, il faut
compter entre 150 € et 400 € pour l’achat d’un capteur de CO2.
Si certains communautés de commune, départements et
régions se disent prêt à financer des capteurs de CO2
pour leurs établissements, d’autres estiment que cela
reste trop coûteux.

Faut-il envisager la location avant l’achat ?

Certains établissements ne disposent pas encore de capteur de CO2 par manque de financement. L’investissement reste le plus gros problème. Pour pallier ces obstacles financiers, Kudzu Science propose de louer un capteur de CO2, pour une semaine à 60 €.
L’instrument est placé pendant 4,5 jours dans une salle de classe, en période d’occupation des locaux (du lundi matin au vendredi soir). Une fois les mesures réalisées, le capteur est renvoyé au laboratoire pour l’extraction des données et l’édition d’un rapport interprété. Les
établissements auront ainsi une idée de la qualité de l’air dans les pièces et pourront instaurer une fréquence d’aération adéquate ou envisager l’installation de ventilation pour améliorer la QAI (Qualité de l’air intérieur).

Tout cela à moindre coût !
La mise en place de capteurs de CO2 n’est pas encore généralisée, elle se déploie peu à peu aujourd’hui dans de nombreux espaces communs recevant du public. Même si certains élus continuent à faire la sourde oreille par manque de ressource. Kudzu Science incite les
collectivités aux finances moins élevées à louer ces appareils à la place d’un achat.
Il faut compter 60 € pour la location d’un capteur de CO2 , un tarif très abordable quand on sait que la mise en place des capteurs est essentielle pour le bien de tous. Associé aux gestes barrières, cela permettra d’assurer une protection face à la propagation du virus.