Un kit d’analyse pour mesurer la pollution de l’eau du robinet par les pesticides

Les pesticides ou produits phytosanitaires sont largement utilisés en agriculture.  Rappelons que 60 000 tonnes de pesticides sont utilisés chaque année. Cet usage massif d’insecticides, de fongicides et d’herbicides n’est pas sans conséquence sur la qualité de l’eau que nous consommons quotidiennement. Qu’en est-il de l’eau que vous consommez dans votre habitation ?

L’utilisation de quantités importantes de pesticides induit une dispersion de ces substances chimiques dangereuses dans notre environnement. Cette pratique contamine durablement les sols et les ressources naturelles en eau (eaux de surface et eaux souterraines). Continuer la lecture de « Un kit d’analyse pour mesurer la pollution de l’eau du robinet par les pesticides »

Ces pesticides qui polluent nos maisons

En 2015, l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur (OQAI) publiait les premiers résultats d’une étude concernant la pollution des logements Français par les Composés Organiques Semi-Volatils comme les pesticides, les produits ménagers, les retardateurs de flamme et les plastifiants. Vous vous inquiétez de la présence de substances toxiques dans votre habitation et d’une exposition quotidienne de votre famille. Qu’en est-il de votre logement?

L’OQAI est un organisme public, dont l’une des missions est d’obtenir des données sur la pollution de l’air et de l’environnement intérieur des bâtiments en France. Les travaux réalisés par l’OQAI concernaient 14 pesticides (insecticides, herbicides et fongicides) avec notamment la recherche de polluants organiques persistants (POP) de la liste de la convention de Stockholm (Lindane ou gamma-HCH, 4,4′-DDE, Dieldrine, Endosulfan, Aldrine et Endrine), de pyréthrinoïdes (Perméthrine, Deltaméthrine, Cyfluthrine, Cypermethrine), d’organophosphorés (Chlorpyrifos, Diazinon) et d’organochlorés (Oxadiazon, Chlorpyrifos).

Continuer la lecture de « Ces pesticides qui polluent nos maisons »

Un test existe pour contrôler son exposition au fipronil

Le scandale agroalimentaire et sanitaire autour du fipronil prend quotidiennement de l’ampleur. L’utilisation de cet insecticide interdit d’utilisation en agriculture montre à quel point ces substances potentiellement dangereuses sont omniprésentes dans notre quotidien. Sommes-nous exposés au fipronil ? Quel est notre niveau d’exposition au fipronil ?

Pour répondre à ces questions, Kudzu Science a développé un test permettant de vérifier si une personne est exposée aux pesticides dont le fipronil. Continuer la lecture de « Un test existe pour contrôler son exposition au fipronil »

Fipronil, Le Nouveau Scandale Sanitaire International

Depuis plusieurs semaines, les articles se succèdent pour nous alerter sur la contamination alimentaire d’œufs d’élevage et de produits transformés à base d’œufs avec un insecticide. Quelle est l’origine du problème ? Qu’est-ce que le Fipronil ? Est-ce que l’exposition au Fipronil présente un risque sanitaire pour l’Homme ? Comment évaluer son exposition à cet insecticide ?

Pourquoi entend-on parler du Fipronil actuellement ?

La sonnette d’alarme a été tirée début juin, après qu’un nouveau scandale sanitaire a éclaté, révélant dans certains lots d’œufs provenant de Belgique et des Pays-Bas la présence d’un insecticide, le Fipronil, à une concentration supérieure à la Limite Maximale de Résidu  (LMR) autorisée en Europe*. Ce problème d’envergure devenue internationale touche aujourd’hui pas moins de 17 pays dont la France, l’Italie, l’Espagne, la Pologne, et s’est même déjà propagé au-delà des frontières de l’Europe jusqu’à Hong-Kong.

Continuer la lecture de « Fipronil, Le Nouveau Scandale Sanitaire International »

Perméthrine, cet invité embarrassant !

La perméthrine est un pesticide ayant des propriétés insecticides de la famille des pyréthrinoïdes. Les campagnes de mesure réalisées par l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur (OQAI) et par l’association Générations Futures, confirment que cette substance chimique est présente dans 100% des échantillons de poussière prélevés dans les logements Français, qu’ils soient situés en milieu urbain ou agricole. Est-ce que cette situation présente un risque pour la santé humaine? Que faire pour se débarrasser de cet invité peu recommandable?

Le pyrèthe de Dalmatie et certains chrysanthèmes produisent naturellement des molécules chimiques ayant des propriétés insecticides. Il s’agit des pyréthrines naturelles (pyréthrines, jasmoline et cinérine), identifiées pour avoir des propriétés neurotoxiques chez les insectes en ciblant leur système nerveux.

Continuer la lecture de « Perméthrine, cet invité embarrassant ! »

Maladies professionnelles et Pesticides

Les agriculteurs et les professionnels de l’agrochimie sont en première lignes pour l’exposition aux pesticides. Ils manipulent régulièrement en quantité importante ces substances potentiellement  dangereuses pour l’homme. En raison de leur caractère toxique, l’exposition à ces substances chimiques peut conduire à l’apparition de maladies. Cependant sans analyse biologiques, la démonstration de l’exposition reste difficile à démontrer et la reconnaissance en maladie professionnelle est d’autant plus délicate à établir.

Comment démontrer son exposition aux pesticides ?

La détection d’une substance dans une matrice biologique atteste avec une forte probabilité l’exposition à cette substance. En fonction de la matrice biologique choisie, les composés parents (principe actif) ou les métabolites (produit parent transformé par l’organisme) seront recherchés. Seule une recherche de pesticides dans une matrice biologique peut permettre de démontrer son exposition aux produits phytosanitaires. Continuer la lecture de « Maladies professionnelles et Pesticides »

Kudzu Science dans Envoyé Spécial de France 2


La pomme est un fruit très consommé en France et qui, dans l’agriculture conventionnelle, subit de nombreux traitements phytosanitaires avant d’arriver dans l’assiette du consommateur. L’émission Envoyé Spécial de France 2 a diffusé le 12 Mars dernier un reportage consacré à ce fruit et intitulé « Peut-on encore manger des pommes en toute sécurité ? ».

Selon un rapport du Sénat (1), en 2006, la culture des fruits représentait 0,8% de la SAU (Surface Agricole Utile) et consommait 5,2% des 100 000 tonnes de pesticides. Par ailleurs selon le ministère de l’Agriculture (2), en 2012, l’IFT (Indice de Fréquence Traitement) était de 35,1 pour les pommes de table, c’est-à-dire que chaque pommier était en moyenne traité 35 fois dans l’année ! Continuer la lecture de « Kudzu Science dans Envoyé Spécial de France 2 »

Interdire les perturbateurs endocriniens et améliorer la qualité de l’air intérieur : Une économie de plus de 23 Milliards d’euros chaque année !

Vous ne la savez peut-être pas mais notre quotidien peut s’avérer dangereux pour la santé ! En effet, chaque jour nous sommes exposés à des centaines de molécules chimiques dont certaines sont particulièrement dangereuses pour notre santé.

Tout d’abord, l’air intérieur : Nous passons plus de 80% de notre temps dans des lieux clos et l’air que nous y respirons est beaucoup plus pollué que l’air présent à l’extérieur des habitations, des bureaux, des boutiques … Les principaux polluants de l’air intérieur sont les particules fines, tellement petite qu’elles pénètrent au plus profond des poumons, les Composés Organiques Volatiles (COV) comme le formaldéhyde (meubles en bois, produits ménagers …) et le benzène (feu de cheminée, gaz d’échappement automobile …). Continuer la lecture de « Interdire les perturbateurs endocriniens et améliorer la qualité de l’air intérieur : Une économie de plus de 23 Milliards d’euros chaque année ! »

Un manque de données sur l’exposition des agriculteurs aux pesticides !


Le 17 Février 2014, l’Agence Nationale de SEcurité Sanitaire (ANSES) a publié un rapport contenant une synthèse bibliographique des publications scientifiques concernant l’exposition de la population agricole aux pesticides.

Cliquer ici pour consulter le rapport de l’ANSES

La conclusion principale de ce rapport est le nombre d’étude retenu est relativement faible et montrent clairement que les données disponibles ne sont pas suffisantes ! Continuer la lecture de « Un manque de données sur l’exposition des agriculteurs aux pesticides ! »